Le rail dans la vallée de l’Arve ne doit pas rester à quai

Le rail dans la vallée de l’Arve ne doit pas rester à quai

Le rail dans la vallée de l’Arve ne doit pas rester à quai

6 janvier 2020 Transport

J’ai déposé une question orale à l’attention d’Élisabeth BORNE, Ministre de la transition écologique et solidaire, pour obtenir des engagements financiers fermes de l’État en faveur de la modernisation de la ligne ferroviaire La-Roche-sur-Foron Saint-Gervais Le Fayet.

« Toutes les parties prenantes se réjouissent de la concrétisation de ce RER, attendu depuis plus d’un siècle. Cependant, il ne doit pas dissimuler la réalité de la vallée de l’Arve qui doit se contenter d’un train toutes les heures faute de modernisation de sa ligne. » ai-je indiqué dans ma question que je poserai à la ministre le 18 février 2020.

Alors que la vallée connait de nouveaux pics de pollution, il est primordial de prévoir des connexions performantes dans la vallée. Non seulement, il s’agit de doper l’attractivité de ce bassin d’emploi, qui peine à recruter face à la concurrence de meilleures conditions de travail à Genève, en proposant des alternatives au tout voiture. Mais il permet également d’améliorer durablement les conditions d’accès des touristes vers les stations.

Je rencontrerai début janvier des responsables, national et régional, de la SNCF pour évoquer tous les problèmes rencontrés en matière de ferroviaire en Haute-Savoie. Je me suis également entretenu ce jour avec Mario WERREN, directeur général de LEMANIS.

« Nous devons absolument promouvoir le développement ferroviaire sur notre territoire au regard de l’impératif écologique. L’efficacité du PPA2 est en jeu  ».

« L’offre fait la demande et non l’inverse » est le message que je souhaite faire passer au Gouvernement et à la SNCF.


Voir en ligne : Lien vers la question orale

Dans la même rubrique

Mot-clés

Mes derniers Tweets